REPRISE DES COURS JEUDI 04 JUIN / PROTOCOLE SANITAIRE

Madame, monsieur, chers parents, chers élèves,

Je vous prie de prendre connaissance du protocole sanitaire qui a été mis en place pour vous accueillir  au lycée, ainsi que vos professeurs,  dans la sécurité et la sérénité à compter du 04/06/20.

Bien cordialement,

Françoise Jedlicka, proviseure, et l’ensemble des équipes.

 

Protocole sanitaire :

Depuis le 16 mars, début  du confinement, une continuité pédagogique a été mise en place  qui a permis la poursuite des enseignements à distance.

Désormais, le confinement a pris fin, les lycées ouvrent de nouveau leurs portes  et les enseignements en présentiel  reprendront  le 04 juin sous une forme progressive et adaptée : ainsi  les élèves des classes d’examen (les 1res et les terminales) seront accueillis en priorité et uniquement le matin de manière à assurer un entretien rigoureux des locaux.

Pour la sécurité des élèves et des personnels, il a été établi un protocole sanitaire qui repose sur cinq fondamentaux :

  • Maintien de la distanciation physique
  • Application des gestes barrière
  • Limitation du brassage des élèves
  • Assurance d’un nettoyage et d’une désinfection des locaux et des matériels
  • Formation, information et communication.

Ainsi :

  • Lavage des mains à l’entrée de l’établissement et port du masque en continu
  • Une signalétique simple et visible sera mise en place qui n’autorisera qu’une circulation à sens unique pour éviter le croisement des usagers.
  • De grandes salles spécialement aménagées accueilleront 15 élèves au maximum de sorte à respecter les distanciations entre élèves, entre élèves et enseignants.
  • Les portes resteront ouvertes pour éviter d’avoir à toucher les clenches.
  • L’entrée en classe, les récréations et la sortie se feront de manière échelonnée pour éviter attroupements et brassages.
  • Le nettoyage des salles et des sanitaires sera assuré au moins une fois par jour, et les salles régulièrement ventilées.
  • Il est indispensable que chaque élève vienne avec ses fournitures personnelles (stylo, règle, etc…).

« Collecte Nationale » des Restos du Cœur / Une action des élèves de 1ASSP2

Les élèves de la classe de première 1ASSP2 ont réalisé une action de solidarité le vendredi 6 mars au bénéfice des Restos du Coeur.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Deux à trois élèves  distribuaient des flyers aux clients qui rentraient dans le magasin. Ces dépliants indiquaient les produits nécessaires pour l’association, à savoir pâtes, riz, conserves, produits enfants, produits d’hygiène (coton serviettes hygiéniques…).

rdc2

Tandis que deux à trois élèves étaient postés à la sortie du magasin afin de  récolter les produits dont les personnes faisaient dons. Nous nous sommes relayées par petit groupe afin de couvrir la plage horaire de 9h00 à 16h00.

rdc3

Les points positifs de cette journée sont :

–              la générosité des personnes,

–              le sourire des personnes qui participent à l’action,

–              découvrir l’organisation de la collecte,

–              se sentir utile.

–              les élèves ont su vaincre leur timidité.

–              l’ambiance entre élèves et professeurs

Cependant, il y a quand même des points négatifs comme le fait que certains clients prenaient le dépliant puis le jetaient dans le magasin. Nous avons aussi été surprises par le refus de donner et parfois les personnes pouvaient se montrer impolies.

Nous aimerions participer, à nouveau, à une action de bénévolat ou devenir bénévole (à partir de 18 ans).

Une action qui a fait chaud au cœur des élèves et de leurs professeures !

Les élèves de la classe de 1ASSP2

INSPIRATIONS HOPPERIENNES / ELEVES DE 1ASSP1

Voici quelques textes d’élèves de 1ASSP1 (Accompagnement, Soins et Services à la Personne), inspirés des tableaux de Edward Hopper, qui disent un peu de ce que nous avons traversé pendant le confinement avec beaucoup de sensibilité.

B. Foltzer / Enseignante

 

h4

Voici donc le premier jour de mon confinement, ce 23 mars 2020, une date qui marquera à vie l’histoire de la France.

Confinée pour une date indéterminée, j’ai décidé d’écrire chaque jour de mon confinement, seule dans ma maison à la campagne.

Cher journal ou petit journal, que devrais je dire c’est une première pour moi et je dirais que cela me plaît de plus en plus. N’ayant personne à qui me confier et partager mes pensées, j’ai décidé de te créer !  ☺

Aujourd’hui, j’ai eu la bonne idée de ressortir du grenier ma vieille machine à coudre, un cadeau que m’avait fait mon arrière-grand-mère juste avant que celle-ci nous quitte pour le plus grand malheur de tous.

J’avais oublié à quel point coudre me procurait du bonheur. J’ai passé toute l’aprèsmidi à couper, tailler et boutonner de vieux tissus appartenant à ma mère. J’ai pu confectionner quelques habits à distribuer au foyer qui se trouve à quelque pâtés de maison de chez moi.

Sometimes the simple things are the most beautiful  ♥

Fariza

                                                                            ♦♦♦♦♦

h4

Le 20 avril à 9h17

Aujourd’hui, je me sens vide, je n’ai plus l’énergie que j’avais au début de ce confinement. Je me sens seule, je suis seule. La couture me procure un bien être inexplicable mais aujourd’hui, je n’y arrive pas. Je n’en peux plus d’être enfermée. Je sais que c’est pour notre bien, pour notre vie, mais c’est très dur. Une partie de notre vie est dehors.

Je suis triste de ce que notre monde subit en ces temps. J’espère que tout redeviendra comme avant et qu’on reprendra le cours de notre vie plus fort.

Ceux qui me manquent le plus sont ma famille, mes amis, mes collègues. Prendre de leurs nouvelles devient très difficile, les lettres prennent du temps à s’envoyer et bientôt on n’aura plus le droit du tout d’envoyer des lettres.

Mais j’apprécie en ce moment le beau temps, entendre les oiseaux qui gazouillent, personne dans les rues ne parle fort ou ne se dispute. C’est calme et apaisant. Quand je regarde par ma fenêtre, le matin ou le soir, je suis apaisée, sereine et nostalgique.

Quand je pense que dans cette si belle vue il y a un virus qui fait beaucoup de peine aux personnes et qui continue de se propager. En cet instant, j’aimerais pouvoir faire quelque chose pour nos soignants. Je vais leur coudre des masques et des blouses avec des manches plus longues !

Océane

                                                                            ♦♦♦♦♦

h3

17 mai 2020

À mon appartement de Brooklyn

Aujourd’hui, je comprends ce qu’est la vie de confinée, je suis là, à ma fenêtre, à contempler les rares passants qui marchent là, juste sous les fenêtres du grand immeuble où j’habite, sans doute pour rejoindre leurs familles et passer le confinement avec elles, ou encore faire des courses pour ensuite éviter de sortir.

Personne ne sait combien de temps nous seront ainsi éloignés des uns des autres, comme des robots, à ne pouvoir nous parler que par l’intermédiaire de nos écrans, de nos rares lettres, ou de la vitre de nos fenêtres. J’espère que tout cela ne sera pas trop dur et ne sera bientôt plus qu’un malheureux souvenir, car je ne peux malheureusement pas rejoindre ma famille qui habite à l’autre bout du pays, je n’ai personne à qui parler alors je me donne à ma passion… j’écris, encore et encore…

Je trouve difficilement de l’inspiration. D’habitude j’erre dans les rues, dans les parcs, je m’inspire de la pluie et des bruits pour laisser mon crayon danser sur le papier et dessiner ces lettres que ma famille a toujours tant aimées.

Mais aujourd’hui rien ne me vient, le ciel est couvert laissant tout juste quelques rayon de soleil tomber sur mon carnet, le silence de mon appartement me pèse peu à peu.

Je souhaiterais que dans ce monde, tout soit un peu plus gai et chaleureux !

Julie

                                                                           ♦♦♦♦♦

h3

Mardi 17 mars 2020, Paris

Cher journal,

Aujourd’hui j’ai décidé d’écrire après un bon bout de temps car mes études ne me laissent aucun moment de répit, à vrai dire dès aujourd’hui j’ai le temps, le président vient d’annoncer que nous devons rester en confinement chez nous dû à ce fichu virus…

Rester confinée dans un petit studio de 11m² ne m’enchante vraiment pas, ne plus voir mon copain, ma famille et mes amis de l’université me met le cafard. En plus de ça, aujourd’hui c’est mon anniversaire, je fête mes 24 ans confinés, « Joyeux coronanniversaire ».

Ça me fait tout drôle de passer mon anniversaire seule, j’ai toujours eu l’habitude d’aller le fêter dans la petite maison de mes parents dans le sud de Paris. Mais bon, je ne vais pas me morfondre, ce confinement va me permettre de faire des choses que je n’ai jamais eu le temps de faire, comme ranger cette armoire qui déborde d’habits… Et pourquoi ne pas me lancer dans une carrière de pâtissière, qui sait, je me trouverai sûrement un talent.

Malheureusement ce virus me met quand même le cafard, j’ai peur pour ma famille et mes proches, je n’ai vraiment pas envie de perdre quelqu’un.

N’y pensons pas et pensons plutôt à toutes les séries Netflix que je vais pouvoir regarder !

J’espère quand même que ce confinement va vite se finir et qu’on va pouvoir retrouver une vie normale.

Bon il est temps pour moi de souffler mes 24 bougies !!

Clémence

                                                                           ♦♦♦♦♦

h2

Aujourd’hui, je reste bloquée en Argentine, on est le 16 mars 2020. Mes valises sont prêtes, ma voiture est garée devant l’hôtel, mais il m’est impossible de sortir du pays.

Je me demande si je pourrai retourner chez moi dans les prochains jours . Ce qui me rend le plus triste, est de ne pas voir pas mon chat, je suis très inquiète. Cela fait déjà 4 jours que je suis ici, je devais partir aujourd’hui, cela m’angoisse beaucoup de rester ici car je ne me sens pas en sécurité dans ce pays.

Mais bon, j’ai une vue incroyable par la fenêtre de ma chambre d’hôtel et c’est ce que j’apprécie le plus en ce moment. Maintenant j’apprends chaque jour à prendre du temps pour moi et non à passer mon temps à travailler, cela me fait énormément de bien.

Mona

                                                                           ♦♦♦♦♦

h1

Aujourd’hui, je me suis réveillée en ce premier jour de confinement un peu inquiète de la situation mais ça va aller. J’essaye de bouquiner un peu pour me changer les idées, mon mari lui ne fait que rester à la fenêtre. J’espère que tout va bien se passer et que cette période difficile ne sera bientôt plus qu’un lointain souvenir. J’ai l’espoir que tout ce qui se passe en ce moment va très vite se terminer même si ce n’est que le premier jour mais bon on ne peut rien n’y faire. Pour notre sécurité, il faut qu’on reste chez nous.

J’ai acheté juste avant le confinement un livre qui parle d’une fille de 17 ans qui a été confinée pendent plusieurs mois chez elle raconte ses occupations. Ce qui m’inspire beaucoup et me donne plein d’idées exemple faire de la cuisine, du yoga, des soins pour la peau avec des ingrédients naturels…

Je suis très contente d’être avec mon mari car il est souvent en voyage d’affaires et je le vois très peu. Même si j’ai tout ce que je veux autour de moi, l’amour d’un mari est très important, le fait de se sentir être aimée.

Pour cela aujourd’hui je lui ai préparé le dessert qu’il aime le plus, je l’ai mis sur un beau plateau avec un café et je lui ai servi au salon.

Notre amour redevient petit à petit, l’amour que l’on avait au tout début de notre relation.

Salma

JT EurOberlin, le JT des jeunes européens

Cette année scolaire, la classe de 2MRC1 avait pour projet de réaliser un JT sur l’Europe en lien avec le dispositif « ambassadeurs juniors du Parlement Européen » .
Un travail de communication écrite et orale qui a nécessité beaucoup d’énergie et de persévérance en classe. La parole des élèves est à la fois l’expression des recherches effectuées et de leur point de vue d’adolescent (micros-trottoirs) sur l’Europe . Leur spontanéité et parfois des avis très personnels ont pu s’exprimer pendant les travaux et les micros trottoirs reprennent certaines de ces opinions.

Paroles d’élèves :
« Nous avons travaillé par groupe et nous avons cherché, sélectionné des informations autours de plusieurs thèmes. Il fallait utiliser des mots simples et compréhensibles pour tous.  » « La complexité du projet était de sélectionner de bonnes informations, fiables et vérifiées ». (Bastien P.)
« Nous avons fait des pages d’écriture avec plusieurs sujets différents. On a regroupé et classé tout ce qu’on avait écrit pour faire un journal télévisé » (Hermine A.)
 » J’ai fait un micro-trottoir avec les élèves de ma classe, on a écrit le texte avec nos idées, on a fait des répétitions et chacun avait une partie qu’il devait connaître pour le tournage » ( Jonas D.)
Un projet d’année qui a permis d’approfondir des connaissances mais aussi des compétences langagières. Grace à la recherche documentaire, l’écriture des textes, les répétitions de lecture orale, le travail collaboratif et le tournage, les élèves de 2MRC1 ont pu faire le rapprochement entre les connaissances et compétences des enseignements généraux et la vie professionnelle.
Paroles d’élèves :
« J’ai appris des choses sur le Parlement Européen, sur les droits de l’Homme, sur le Brexit pendant les recherches et la lecture des documents aussi. J’ai appris à être dans la peau d’un journaliste, ce n’était pas facile  » (Abraham A.)
« J’ai eu du mal à parler car j’étais un peu stressée de parler devant la classe surtout quand il faut refaire plusieurs fois l’enregistrement » (Janna G.)
 » Je ne pensais pas qu’un tournage demandait autant de travail. » (Jordan C.)
Bravo aux élèves pour leur investissement dans ce projet.

Mme Remy

Enseignante Lettres-Histoire/Géographie- EMC

CFA OBERLIN : PRÉINSCRIPTION POUR LA RENTRÉE DE SEPTEMBRE 2020

240_F_320851431_QarOUYMjmSTvvIlAwrSifhzHNsVUTH0kA tous ceux qui souhaitent intégrer le CFA Oberlin à la rentrée prochaine, merci de vous pré-inscrire via le lien suivant :

👉 https://cfa-oberlin.ymag.cloud/index.php/preinscription/

Même ceux qui n’ont pas encore trouvé d’employeur peuvent s’inscrire, n’oubliez pas de compléter votre CV et votre lettre de motivation ! 😃👨‍🎓

Ps: Si vous avez des questions, nous y répondrons par mail: ce.0672564Y@ac-strasbourg ou sur le Facebook du CFA Oberlin

LES 1ASSP1, ELEVES DE PREMIERE BAC PRO ACCOMPAGNEMENT, SOINS ET SERVICES A LA PERSONNE, ECRIVENT AUX SOIGNANTS

Je suis de tout cœur avec vous dans ce combat contre le virus. Thalia

Je vous suis très reconnaissante du lourd travail que vous exercez pour faire de votre mieux pour sauver la vie des personnes souffrant de ce virus. Mélissa

Je ne pensais pas que ce virus allait prendre une telle ampleur, c’est pour cela qu’il est important que l’on reste chez soi, on peut sauver des vies et empêcher certaines personnes d’attraper le virus car il se transmet très vite. Natacha

Il est essentiel de respecter les consignes de sécurité afin d’éviter la propagation plus importante de ce virus ce qui vous rajouterait encore plus de travail. Mandy

Je vous écris ce petit mot pour vous remercier de tout ce que vous faites pour nous depuis des années et encore plus en ce moment avec ce virus (…) Vous êtes nos héros 365 jours par an et 24h/24. Clémence

Pleins de jeunes comme moi avons énormément de respect pour vous et votre travail. Anaïs

Nous pensons très fort à vous. Haajara

Je vous envoie un maximum de force et de positivité. Ilona

Je vous envoie tout mon soutien et ma force. Sarah

Pour ma part, et toute ma famille, ainsi que la France entière, on vous soutient très fort, moi comme mes deux soeurs souhaitons également travailler dans le service médical, c’est une fierté pour moi, alors merci ! Fariza

En tant que secouriste français croix blanche, nous faisons des gardes SAMU et sommes débordés alors je n’ose pas imaginer à quel point vous êtes débordés dans tous les hôpitaux de France ou même d’autres pays ! Julie

Etant pompier, je comprends pourquoi on nous dit et redit « restez chez vous, vous sauverez des vies. » Julia

Votre épreuve me touche plus particulièrement car j’essaye de me mettre à votre place sachant que mon projet professionnel est d’intégrer votre équipe et de devenir moi-aussi soignante. Salma

Dans ma filière, on nous prépare à votre travail, à vos situations, on sait que ce n’est pas facile tous les jours, votre travail est juste incroyable alors, battez-vous! Ne vous laissez pas abattre par cette maladie, vous êtes forts. Pour moi, vous êtes même des combattants! Clara M.

Tous les soirs, à 20h le peuple français se retrouve devant sa fenêtre pour vous applaudir. Ce n’est qu’un geste mais c’est un geste pour vous soutenir au quotidien. Ségolène

Si on ne peut pas vous le dire en face et comme il se le doit, nous vous remercions à notre façon en applaudissant chaque soir à 20h. Océane

Chaque soir, nous vous remercions avec un applaudissement, qui j’espère vous donne un peu de baume au coeur pour traverser cette période un peu moins seul, et nous sommes tous, autant que nous sommes, reconnaissants de votre travail et de votre détermination. Clara S.

On vous encourage tous les soirs en vous applaudissant à nos fenêtres et balcons et je trouve ça vraiment bien mais nous devrions le faire tous les soirs de l’année car tous les jours vous sauvez des vies, vous vous occupez de personnes malades et on ne vous encourage pas plus que ça. Adelina

Je resterai sur mon balcon tous les jours à la même heure exactement à 20 heures pour continuer, à vous applaudir, à vous encourager. Mona

Nous vous applaudissons vous personnel soignant, vous les livreurs, vous les médecins, vous les policiers, vous les caissières, vous les militaires ainsi que tant d’autres. Laura

Un grand MERCI à tout(e)s les aides soignant(e)s des hôpitaux comme des EHPAD, les médecins, infirmiers, ambulanciers ou secouristes, qui sont en première ligne d’exposition face au virus. Julie

Merci à vous. Elena